Parution du n°6 de la Revue internationale des francophonies.

Toute l’équipe de la Revue Internationale des Francophonies a le plaisir de vous présenter ce nouveau numéro consacré à « La F/francophonie dans les politiques étrangères » qui vient d’être publié sur http://rifrancophonies.com/.

La Revue Internationale des Francophonies cherche à promouvoir le français comme langue-culture à l’attention (comme lecteurs et auteurs) de ces différentes couches de locuteurs « au nom de la diversité des langues et des cultures » (Hagège, 2006) avec les visions du monde et les ontologies que cette langue structure différemment de l’anglais notamment. Ainsi, la revue promeut l’idée que l’on se fait d’une langue (une culture, une histoire, une vision du monde…) plutôt qu’une langue arrachée de son substrat comme l’anglo-américain quand il devient langue de seule communication. En défendant le français comme culture, histoire… on défend toutes les langues… dont l’anglais.

Débat sur le thème : Francophonie, état des lieux et perspectives.

Une soixantaine de personnes étaient présentes pour cette conférence-débat sur le thème « Francophonie, état des lieux et perspectives ». Merci aux intervenants et au public qui ont participé et animé cet événement organisé par la Maison de la Francophonie de Lyon et l’Institut international pour la Francophonie de l’Université Lyon III Jean Moulin , le lundi 9 décembre 2019 de 18h à 20h dans l’amphithéâtre de la Maison Internationale des Langues et des Cultures du 35 rue Raulin à Lyon 7ème.

Un débat charpenté, des échanges enrichissants et des perspectives d’avenir pour la francophonie de demain, à qui il nous appartient tous de penser et faire vivre pour l’avenir.

Intervenants:

Mme Marielle Payaud, directrice de l’Institut International pour la Francophonie

M. Christian Philip, président de la Maison de la Francophonie de Lyon

M. Jacques Krabal, député, secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

M. Bruno Chiaverini, directeur des relations internationales de la Région Auvergne Rhône Alpes

M. Thierry Auzer, président de « la Caravane des dix mots »

Invitation au débat: Francophonie, état des lieux et perspectives

La Maison de la Francophonie de Lyon et l’Université Jean Moulin (l’Institut International pour la Francophonie),

Vous invitent le lundi 9 décembre prochain de 18h à 20h

à un débat sur le thème : « Francophonie, état des lieux et perspectives »

Lieu : Université Jean Moulin, amphithéâtre de MILC, 35 rue Raulin, Lyon 7è

Intervenants :

Introduction par Mme Marielle Payaud, directrice de l’Institut International pour la Francophonie

M Christian Philip, président de la Maison de la Francophonie de Lyon

M Jacques Krabal, député, secrétaire général de l’ Association des parlementaires de langue française

M Thierry Cornillet, ancien député européen , « la francophonie et l’Union européenne »

M Claude Albert Benhamou, conseiller auprès du recteur de l’Agence universitaire de la francophonie « le numérique, une chance pour la francophonie ? »

M Bruno Chiaverini, Directeur des relations internationales de la Région Auvergne Rhône Alpes

M Thierry Auzer, Président de « la Caravane des dix mots »

Merci de confirmer votre participation à l’adresse courriel suivante ;

« maisondelafrancophonielyon@orange.fr »

CRÉER UN RÉSEAU INTERNATIONAL DES MAISONS DE LA FRANCOPHONIE, VÉRITABLE VILLAGE DE LA FRANCOPHONIE.

La Francophonie est une problématique malheureusement ignorée par la plus grande partie des opinions publiques de nos pays. Au mieux, on vous dira qu’il s’agit des États où l’on parle le français ( sans connaître vraiment lesquels ), au pire on vous renverra à la colonisation. Mais qui connaît l’OIF et ses opérateurs, les valeurs de la Francophonie, les actions conduites ? Et pourtant de nombreuses associations travaillent utilement pour défendre la langue française, pour développer des liens d’amitié entre les pays francophones, pour défendre les valeurs que portent la francophonie. Leur action est essentielle pour faire prendre conscience combien ce débat est important en ce début du XXI siècle où l’idée même de mondialisation suscite critiques et résistances. La francophonie est un lieu et un concept permettant d’ouvrir le débat et de montrer comment dépasser les questions d’identité, développer les solidarités.


Les maisons de la francophonie
C’est pourquoi l’idée des Maisons de la francophonie peut être intéressante à l’image des Maisons de l’Europe qui constituent un réseau permettant de faire connaître l’idée européenne, ses institutions, ses actions, et à tous ceux qui y croient de se retrouver.
Chaque maison de la francophonie devra rendre visible l’idée de francophonie, faire comprendre l’intérêt et l’utilité de celle-ci. Ces maisons abriteront débats d’idées, information sur les grandes actions de la Francophonie et les activités de ses institutions, explicitation des enjeux, organiseront des manifestations à cet effet et les feront circuler entre elles, pourront répondre à plusieurs à des appels d’offre…
Il ne s’agit pas de créer de nouvelles institutions s’ajoutant à celles existantes. Il s’agit d’amener localement toutes les structures ( associations, centres culturels, collectivités…) à se regrouper pour établir un lieu où l’on retrouvera des informations sur la Francophonie, où chacun pourra échanger, à travers conférences ou expositions organisées ensemble, faire connaître l’agenda de la francophonie institutionnelle à partir duquel on conduirait des initiatives pour la faire connaître ( en suscitant des interventions dans les établissements scolaires entre autres initiatives)…


Le Village mondial que créera ces maisons de la francophonie

À l’image des maisons de l’Europe, la mise en réseau des différentes maisons de la francophonie permettra de mutualiser certains services qui seraient communs à ces maisons ( site internet, édition électronique d’ouvrages, de bandes dessinées, de plaquettes…), faire circuler débats et orateurs, monter des animations communes, évoquer les thématiques du prochain Sommet de la Francophonie et transmettre à l’OIF et aux États membres des propositions de la société civile, relayer ensuite les conclusions du Sommet pour les faire comprendre et si possible s’y associer.
Nous pourrons ainsi combler une lacune de la francophonie telle qu’elle existe aujourd’hui en maillant nos territoires par la base et en fédérant les associations locales pour mettre en oeuvre des projets francophones au plus près de nos concitoyens.


Mise en place de ce Village de la Francophonie
Personnellement j’avais essayé de mettre en oeuvre cette idée il y a 10 ans ( alors Représentant personnel du Président de la République pour la Francophonie ) et permis la création de la Maison de la Francophonie de Lyon. Malheureusement elle n’a pas eu le dynamisme espéré. Aujourd’hui nous la relançons avec Thierry Auzer, Président de la Caravane des dix Mots. Nous allons aussi réunir à Lyon les quelques associations qui ont créé en France sous une forme ou une autre une telle structure à la suite de la Maison de Lyon ( Marseille, Auxerre, La Rochelle, Bordeaux …).

Nous voudrions ensuite établir un réseau international des ces Maisons et donc susciter leur création dans d’autres pays, de leur proposer d’avoir des activités communes ( s’inspirant des chaires Senghor ). Déjà j’ai pris des contacts à cet effet, les premières se sont créés et certaines verront le jour dans les mois qui viennent. Existent à ce jour Erevan, Tunis, Monastir, bientôt Dakar, Beyrouth ou Montréal … Premiers contacts à Alexandrie, Rabat, Lomé, Niamey, Wallonie….

Christian PHILIP.

C’était à la Maison de la Francophonie de Marseille.

Le 15 juin 2019, aux Arcenaulx dans le 1er arrondissement de Marseille, le Prix de l’Ouvrage Touristique Francophone a été remis à l’auteur Fouad Laroui, à l’invitation de nos amis de la Maison de la Francophonie de Marseille, dans un très beau lieu et avec une belle cérémonie et la participation de l’Association Française des Journalistes et Écrivains du Tourisme.

Réunion de rentrée 2019

Mercredi 4 septembre, la réunion de rentrée de la Maison de la Francophonie de Lyon s’est tenue en présence de Monsieur le Consul Général de Tunisie et de son attaché culturel, en préparation du prochain sommet de la Francophonie à Tunis en novembre 2020. Merci de leur présence et de leur éclairage sur cet événement.

L’Assemblée générale 2019

M. Olivier Garro, Président, a présenté le rapport moral et d’activités adopté par les membres présents ou représentés et a annoncé son retrait de la présidence  pour des raisons personnelles (départ pour le Liban), mais il restera en lien étroit avec la MdF Lyon.

M. Rémi  Leslé, Trésorier, a présenté le rapport financier adopté par les membres présents et représentés, ainsi qu’un rapport sur quelques actions lyonnaises en partenariat avec d’autres associations.

M. Christian Philip, nouveau Président, a présenté les nouvelles orientations qu’il compte mettre en place  dans les prochains mois: développement d’un réseau des Maisons de la Francophonie en France et à l’international, projet de conférences sur le thème de la Francophonie, partenariat avec d’autres associations « francophones »….

Suite à l’AG du 1er juillet 2019, un nouveau bureau a été élu. Il est composé de :

L’Assemblée Générale 2018

l’Assemblée Générale Ordinaire de 2018 s’est tenue le 4 décembre au théâtre des Asphodèles à Lyon. Elle a été l’occasion d’élire un nouveau conseil d’administration qui s’est immédiatement réuni dès la clôture de l’AGO.

Elle a surtout  permis de débattre des projets des personnes présentes et des associations ou organismes représentés (Lyon Québec, Caravane des dix mots, Le festival du film court francophone et l’Institut International pour la Francophonie).

Ont été évoqués la création d’une fédération des maisons de la Francophonie, avec un lien avec la Maison de la Francophonie de Marseille et la possibilité à court terme d’ouvrir une nouvelle maison à Erevan. De plus, une lettre d’information sera publiée quatre fois par an, avec des articles, nouvelles,informations, textes d’écrivains francophones…. Aussi la maison de la Francophonie continuera à être présente aux Fêtes Consulaires en juin, à participer au prix des jeunes écrivains francophones et européens en lien avec des écoles et institutions et prévoit des action de production photographique en lien avec le sommet de Tunis.

Le CA a été élu et nouveaux statuts ont été validés.


La caravane des dix mots en Arménie

caravane des dix mots erevan

La caravane des dix mots organisait en Arménie son 7èmeForum international des caravanes francophones dans le cadre du XVII ème Sommetde la Francophonie à Erevan.

La Caravane des dix mots organisait en Arménie son 7ème Forum international des caravanes francophones dans le cadre du XVII ème Sommet de la Francophonie à Erevan.

Si la langue française appartient à tous ceux qui la parlent, tous n’ont pas un égal accès à la parole. Face à ce constat, la Caravane des dix mots réunit des artistes et des citoyens engagés du monde entier pour mettre en œuvre une véritable francophonie des peuples. Dans plus de cinquante territoires, des équipes locales de caravaniers réalisent des ateliers artistiques pour donner à tous les citoyens du monde les moyens d’explorer leurs imaginaires et révéler ainsi la diversité culturelle de la francophonie. La Caravane des dix mots mêle actions locales et coopération culturelle internationale pour donner un sens au partage de la langue française, promouvoir les droits culturels et faire émerger un espace citoyen francophone.

Début octobre, en Arménie, comme tous les deux ans dans le cadre environnemental du Sommet de la francophonie, durant dix jours, 27 artistes francophones venus du monde entier ont fait vibrer et partagé la diversité du français. Du 2 au 12 octobre dernier, ils ont sillonné les rues de Gumry (deuxième ville d’Arménie) et d’Erevan la capitale avant d’animer le village de la francophonie avec leurs parades de marionnettes géantes aux couleurs des pays francophones (chacune des marionnettes représentant un pays ayant accueilli le Sommet).

Les artistes ont animé une trentaine d’ateliers dans des écoles, des centres d’apprentissages, des universités, des lieux publics, à deux ou à trois, afin de sensibiliser des Arméniens de tous âges à la diversité culturelle et linguistique, à la langue française, en s’appuyant sur diverses disciplines comme le théâtre, le beat box, la danse, l’art plastique, l’écriture, le slam. Cela a aussi donné lieu à des échanges, à plusieurs conférences, des formations, dans un pays plutôt francophile où la langue française est une langue « étrangère ».

Des souvenirs plein la tête et les yeux, un voyage en train inoubliable, avec des Arméniens stupéfaits de rencontrer pour la première fois nos amis africains, « photo monsieur, avec vous… Շնորհակալություն (merci en Arménien)».

Ce Forum aura aussi permis aux caravaniers réunis de réfléchir ensemble au projet partagé et au-delà de l’état des lieux, d’identifier de nouvelles stratégies et de faire émerger des solutions collectives face aux enjeux d’une francophonie des peuples où l’ensemble des citoyens ont leur rôle à jouer. L’association la Caravane des dix mots est accréditée auprès de l’OIF, comme OING depuis juillet 2018.

Impossible de finir ce sujet, sans vous parler des centres SPFA partenaire inconditionnelle de la caravane en Arménie, co-organisateur du Forum, structure qui nous l’espérons rejoindra bientôt le réseau des maisons de la francophonie. Un grand merci aux Arméniens et Arméniennes pour cet accueil exceptionnel, une organisation sans faille, dans un pays en pleine reconstruction « démocratique », suite à une révolution de velours que nous avons tous ressentie, espérons que ce Sommet donne un nouveau souffle à cette francophonie en Arménie !

(Cet évènement a été soutenu par l’Ambassade de France en Arménie, l’École française d’Erevan, l’UFAR, le MEAE, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DGLFLF)

Parallèlement lors de ce XVIIe Sommet de la Francophonie durant deux jours, les Chefs d’État et de gouvernement francophones ont débattu des grands enjeux mondiaux et de la contribution de la Francophonie pour y répondre, notamment autour de la question du Vivre ensemble qui constituait la thématique principale de leurs travaux.

Si la langue française appartient à tous ceux qui la parlent, tous n’ont pas un égal accès à la parole. Face à ce constat, la caravane des dix mots réunit des artistes et des citoyens engagés du monde entier pour mettre en œuvre une véritable francophonie des peuples. Dans plus de cinquante territoires, des équipes locales de caravaniers réalisent des ateliers artistiques pour donner à tous les citoyens du monde les moyens d’explorer notre imaginaire et révéler ainsi la diversité culturelle de la francophonie.La Caravane des dix mots mêle actions locales et coopération culturelle internationale pour donner un sens au partage de la langue française,promouvoir les droits culturels et faire émerger un espace citoyen francophone.

marionnettes géantes au sommet de la francophonie d'Erevan
Défilé de marionnettes géantes à Erevan

Début octobre, en Arménie, comme tous les deux ans dans le cadre environnemental du Sommet de la francophonie, durant dix jours, 27artistes francophones venus du monde entier ont fait vibrer, partager la diversité du français. Du 2 au 12 octobre dernier, ils ont sillonné les rues de Gumry (deuxième ville d’Arménie) et d’Erevan la capitale avant d’animer le village de la francophonie avec leurs parades de marionnettes géantes aux couleurs des pays francophones (chacune des marionnettes représentant un pays ayant accueilli le Sommet).

Les artistes ont animé une trentaine d’ateliers dans des écoles, des centres d’apprentissages, des universités, des lieux publics, à deux ou à trois, afin de sensibiliser des arméniens de tous âges à la diversité culturelle et linguistique, à la langue française, en s’appuyant sur diverses disciplines comme le théâtre, le beat box, la danse, l’art plastique, l’écriture,le slam. Cela a aussi donner lieu à des échanges, à plusieurs conférences,formations, dans un pays ou la langue française est une langue « étrangère »,un pays plutôt francophile.

Des souvenirs plein la tête et les yeux, un voyage en train inoubliable, avec des arméniens stupéfaits de rencontrer pour la première fois nos amis africains, « photo monsieur, avec vous… Շնորհակալություն(merci en Arménien)».

Ce Forum aura aussi permis, aux caravaniers réunis de réfléchir ensemble au projet partagé et au-delà de l’état des lieux d’identifier de nouvelles stratégies et faire émerger des solutions collectives face aux enjeux d’une francophonie des peuples où l’ensemble des citoyens ont leur rôle à jouer. L’association la caravane des dix mots est accréditée auprès de l’OIF, comme OING depuis juillet 2018.

Impossible de finir ce sujet, sans vous parler des centres SPFA partenaire inconditionnelle de la caravane en Arménie, co-organisateur du Forum, structure qui nous l’espérons rejoindra bientôt le réseau des maisons de la francophonie. Un grand merci aux arméniens et arméniennes pour cet accueil exceptionnel, une organisation sans faille, dans un pays en pleine reconstruction « démocratique », suite à une révolution de velours que nous avons tous ressentie, espérons que ce Sommet donne un nouveau souffle à cette francophonie en Arménie !

(Cet évènement a été soutenu par l’Ambassade de France en Arménie, l’École française d’Erevan, l’UFAR, le MAE, la Région Auvergne Rhône Alpes, la DGLFL, la Métropole de Lyon et des mécènes) .

Parallèlement lors de ce XVIIe Sommet de la Francophonie durant deux jours, les Chefs d’État et de gouvernement francophones ont débattu des grands enjeux mondiaux et de la contribution de la Francophonie pour y répondre, notamment autour de la question du Vivre ensemble qui constituait la thématique principale de leurs travaux.

Cette grande famille francophone qui s’élargit à l’issue du Sommet : la Gambie, l’Irlande, Malte et la Louisiane adhèrent à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avec le statut d’observateurs, tandis que les Émirats arabes unis, le Kosovo et la Serbie passent du statut d’observateur à celui de membre associé. L’OIF compte désormais 88 États et gouvernements : 54 membres, 7 membres associés et 27pays observateurs.

la caravane des dix mots au sommet de la francophonie